Login S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

VTT Ballancourt

Les dernières sorties du club

Le club des cinq à Fontainebleau

Les photos de cette sortie ici.


 

Il fait -3° lorsque j'arrive au parking de la feuillardière. Olivier et son fat XXL sont déjà prêts, Freddy également, tandis que Jean-Marie, revenu depuis peu de son escapade thaïlandaise, a du mal à s'acclimater et préfère attendre dans sa voiture que tout le monde soit prêt. Le froid est d'ailleurs la cause du retard inhabituel de Mario, les portes de son auto, collées par le givre, essaient de le persuader de rester au chaud à la maison. Mais, heureusement, il n'y a que la culture qui peut détourner notre Mario de sa sortie dominicale en forêt de Fontainebleau.

Par contre, le temps a sans doute eu raison de Vred ou du moins de sa mécanique. Non, il n'a pas oublié une roue, ça c'est la spécialité de Djé, le scotch qui maintient le triangle arrière de son vtt tient toujours bon, c'est de mécanique auto dont il s'agit. Ce matin, nous serons privés de notre poète préféré , de plus son fils spirituel, Djé, semble avoir préféré la couette. Cependant, comme pour se faire pardonner, le ciel bleu nous promet une matinée ensoleillée.

Nous sommes donc en comité réduit ce matin. Fred a décidé de rendre visite à ses compatriotes plutôt que de sortir enfin son FAT. Patrick est allé vérifier si la campagne Normande était plus boueuse que celle de Ballancourt et Carlos, privé de son acolyte, a préféré errer comme une âme en peine sur le bitume. Quant à Tarla, peut-être est-il encore en train de dévaler les pentes sur ... des skis, c'est tellement moins salissant.

photo groupe

Les premiers kilomètres se font sur un air de castagnette, le froid qui saisit nos pauvres petits doigts nous oblige à les secouer vigoureusement pour essayer de faire circuler le sang à leur extrémité. Nous sommes plus occupés à remuer nos mains qu'à tourner nos jambes, le vtt est un sport complet.

Heureusement, la première côte arrive et permet de dégager les calories nécessaires pour transformer ce froid saisissant en une douce chaleur.
Mario nous avait promis une sortie en mode "profitons un peu du paysage", et nous avons été servis. Il faut dire qu'il a mis les grands moyens et n'a pas lésiné sur les effets spéciaux : vapeur qui se dégage des roches, givre qui recouvre le sol et les branches, jeux de miroir entre le soleil et la glace, singles sous une lumière tamisée par la brume et les branches ...

C'est dans ce décor digne d'un film fantastique que nous alternons les parties roulantes et les parties plus ludiques. Bien conscient que la saison bellifontaine touche à sa fin, je savoure ces instants, heureux de mettre en pratique ce que j'ai appris à vos côtés durant ces trois derniers mois. Quelques côtes nous permettent de maintenir nos organismes à la bonne température. Nous passons par les gorges de Franchard (à vrai dire c'est le seul endroit que j'ai retenu) et nous avons eu droit à notre single super ludique en descente, sur le chemin de la charme je crois (ça je l'ai vu sur la carte).

C'est à la fin de cette descente que Freddy, occupé à signer des autographes ou à renseigner des randonneurs, je ne sais plus, nous perd de vue alors que nous nous engageons dans un labyrinthe de rochers. Nous nous rendons compte au bout de quelques minutes qu'il ne nous a pas suivi. Je décide de faire demi-tour pour aller à sa rencontre, en vain. Je me décide à rebrousser chemin afin de retrouver le reste du groupe, en m'efforçant de ne pas me perdre dans ce dédale de roches. Fier d'être parvenu à atteindre le point initial, je constate avec stupeur que je suis seul.

Bon, la forêt de Fontainebleau ne fait jamais que 25 000 ha, il n'est pas encore midi, sachant que la nuit tombe vers 18h30, je dispose de 6h30 pour retrouver mon chemin. Je tourne et je vire dans l'espoir de voir du rouge, sans succès. Certes, si je n'avais pas oublié mon GPS cela aurait été plus simple, si j'avais enregistré leur numéro de téléphone cela aurait été plus pratique, mais il faut voir le bon côté des choses : je vais pouvoir tester mon sens de l'orientation.

Arrivé sur un chemin plus large, mon instinct me dit de m'engager vers la gauche. C'est à cet instant que Mario, qui veille toujours à ramener ses brebis égarées, me téléphone pour convenir d'un point de rendez-vous. C'est avec un certain soulagement que je le retrouve, il a sans doute été berger dans une autre vie. Nous rejoignons le groupe privé de Freddy qui a déjà rejoint le parking. Serait-il plus doué que moi ? Sur le chemin du retour nous repassons par le chemin que j'avais emprunté seul mais ... dans le sens opposé.

Toujours est-il que Mario nous avait encore concocté une belle rando aux petits oignons, modeste pas sa distance mais riche par ses saveurs.

La trace GPS

Commentaires  

+1 #1 Djé 25-02-2015 21:22
Hey "Lucio le dingo"

Alors tout d'abord je dois te dire que tu as une vrai qualité de narrateur, je me remémore ainsi ton compte rendu de la valslopette, on s'y croyait ...

Alors sache que j'ai bien aimé tes petits clins d’œil, alors j’espère ne plus jamais oublier ma roue car ça aide quand même !! et oui je suis bien le fils spirituel de Vred, du coup vous n'avez pas eu votre dose de poésie dimanche dernier !!

Malheureusement ce n'est pas la couette qui a eu raison de moi mais plus les microbes, alors j'ai préféré rester au chaud.

J'ai croisé daddy Vred avec son vélo de route, il ne kiffait pas le vent dans la tronche :P et m'a raconté ses déboires de voiture.

Les photos sont très belles, çà donnait vraiment envie d'y être avec ce soleil et ces jeux de lumières, déçu de ne pas avoir été parmi vous.

A bientôt les amis sur nos singles préférés

La bise

Djé

Pour poster des messages, vous devez être enregistré sur ce site...