Login S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

VTT Ballancourt

Les dernières sorties du club

Waaaoouuuhhh !!!

Pour voir les photos de la sortie cliquez ici.


Waaaoouuuhhh !!!
Quel temps pour ce dimanche !!! Cela fait un bien fou tout ce soleil et cette douce chaleur de printemps.
Ben oui, sauf que ce n'est pas le printemps !! Mais qu'est-donc alors. La faute au réchauffement climatique ? Une dérive des saisons annonciatrice de bouleversements sociaux-culturaux d'une ampleur sans précédent et qui va révolutionner notre schéma social en profondeur (aie, ça fait mal, j'avais dit pas là...) ?

On s'en branle !! Je laisse ce genre de débats aux philosophes en herbe qui s'amusent à s'abimer le bulbe au lieu de profiter tout simplement !!
Et nous, on en a profité. Et bordel, ça fait du bien (Je suis un peu grossier, là !! Ce n'est pas mon genre pourtant...).
Dimanche dernier on s'était tous dit que l'on n'était pas encore prêt pour rejoindre notre terrain de jeu Ballancourtois, trop gras à notre goût, et que l'on se verrait bien lui être à nouveau infidèle avec celui de Milly, tellement plus accueillant ces dernières semaines.

J'avais pourtant eu un peu peur jeudi soir. Arrivé sur le tard à la réunion du club, j'étais étonné devant la proposition faite au cours de celle-ci de tourner à nouveau sur Ballancourt ce dimanche. (pour être franc, je suis arrivé au moment où les premières bières amenées par FredH se faisaient sauter la capsule par des consommateurs avide de malt et de houblon qu'ils agrémenteraient bien vite de moultes cacahuètes et autres cochonneries bien peu diététiques qu'ils allaient regretter à l'heure du bilan le dimanche matin...).
Merde, je savais que les bulots avaient la mémoire courte, mais de là à oublier ce que l'on s'était dit le dimanche et se transformer en cochons pour retourner patauger, non !!!

J'y suis donc allé avec mon tact habituel (vous me connaissez) pour insister sur l'option Milly en précisant bien de se servir du site pour communiquer...
Les « hostilités » furent ouvertes samedi par Nath puis par moi et Julie. Ça va, je ne vais pas être seul. Olivier a voulu venir, puis s'est désisté (comme aux Roch des Monts D'Arrée, il a eu peur...). Bon, résultats, quand même 9 au départ dimanche matin à 8h30.
Enfin presque... Julie s'est fait un peu attendre mais, bizarrement, personne ne lui a rien dit... Moi (ou un autre) aurait été pourri tout de suite !! Dans une prochaine vie, je veux être une fille !!!
En attendant Julie, Nath en a profité pour draguer 2 pauv' gars qui s'équipaient doucement pour aller tourner sur « notre » terrain. Elle est pas possible celle-là !! Remarque, les mecs étaient contents. Tu m'étonnes !! Une fille passe et leur fait la bise, tranquille. Du coup ça les a réveillés !!!

Bien sûr, ce n'est qu'après qu'on a précisé à Nath qu'on ne les connaissait pas...
Quand ils ont vu Julie arriver, on a pu voir leur sourire béat et leurs yeux avides. Ben non. Ils en seront pour leurs frais. Elle leur dira bonjour, mais de loin... La bise de Julie, c'est pour nous !!
On les recroisera sur le terrain et à l'arrivée... (J'en reparlerai...).
Aujourd'hui, c'est Francis qui mène le bal. Il a choisi une trace que l'on avait effectuée avec plaisir il y a quelques semaines (celle du 02 février lors du retour de Jean-Marc), à 2 ou 3 détails près.
Sauf qu'aujourd'hui, c'était encore mieux. Plus sec, plus chaud. Un petit peu frais au début, mais nos cœur étaient chauds et l'ambiance était bonne (l'ambiance j'ai dit !!).

Le groupe, sur le papier, n'était pas des plus homogènes mais, globalement, il n'y a pas eu de problème.
Je pense que celui qui a le plus souffert, c'est le pauvre Luc. Habituellement il est avec un groupe tranquille et là, par moments, ça appuyait un peu.
C'est surtout dans les passages techniques (même s'il y en a eu peu....) et les montées que certains s'exprimaient par moments plus volontiers. On sent que la saison va redémarrer mais que ce n'est pas encore ça...

Et nous n'étions pas seuls sur les chemins. Malheureusement, les êtres vivants croisés n'étaient pas de ceux dont l'on espère apercevoir la silhouette au détour d'un single à travers les rayons du soleil levant de l'hiver qui sait si merveilleusement rehausser toutes les couleurs déjà flamboyantes qui ravissent nos yeux toujours avides, mais plutôt du genre bipèdes bruyants.
Nous n'avions pas vraiment prévu le coup, mais il y avait une course d'orientation pédestre au départ d'Arbonne La Forêt la «Nationale Nord-Ouest » organisée par l'association Esprit Raid.
Et il y a avait du monde, petits et grands. Nous sommes passés par le départ (qui était sur la trace), et ça semblait être un truc assez important. Je ne sais pas exactement comment ça fonctionne, mais ça courait dans tous les sens. Il y avait certainement une logique, mais ça ne m'a pas sauté aux yeux.

Le pointage sur les différentes balises se faisait via un bracelet électronique que chaque participant portait.
En prenant soin d'éviter ces électrons libres, nous nous sommes efforcés de partir loin de toute cette agitation pour revenir au calme habituel de nos escapades dominicales agrémentées du chant des oiseaux que cette douce chaleur à sorti de la torpeur hivernale et que seuls nos éclats de voix mélodieuses viennent couvrir.

En parlant d'électrons libres, nous aurions pu croiser le groupe des costauds qui devaient tourner pas loin de là pour redescendre sur Achères et revenir. Mais pas vu... Ils devaient faire de l'azimut brutal dans un dédale de racines et de cailloux en espérant que l'un d'entre eux se viande pour pouvoir en faire la star des films qu'ils n'hésitent pas à produire (pas comme nous....).
Bon, autant le dire tout de suite, Francis était en forme. Pas forme physique (quoi que rien à dire là-dessus), mais forme au niveau de ses jeux de mots. Et tout le monde au club sait qu'il en est friand le bougre. Faut toujours faire gaffe à ce que l'on dit.
Coup de bol pour lui (mais pas pour nous), Julie ne connait pas encore bien l'énergumène et est plutôt bon public, ce qui fait que l'animal se sentait encouragé !!!

Bon, pas grave. Avec ce beau temps on avait plus envie de profiter que de se prendre la tête et la tolérance était donc de mise.
Mais faudrait pas que ça devienne une habitude...
De mon côté je suis content. La forme revient et mes jambes semblent vouloir à nouveau exprimer tout le formidable potentiel que vous leur connaissez... (Je vois d'ici vos rires moqueurs). Mais tremblez bande de marioles (je m'adresse aux moqueurs, j'ai les noms...). Dans 2 mois je rejoins le groupe des costauds et je les mets tous à l'amende.... Allez, santé tiens !!
Nouveauté pour cette fois (ça faisait longtemps), j'ai pris la GoPro avec moi.
Bon, tout le monde me connait et à l'habitude, vous n'êtes pas prêts de voir le film. Avec tout ce que j'ai filmé avec depuis que je l'ai, je n'ai pas réussi à monter un seul film (moi je suis un bon monteur, mais pas de films...).
Enfin, ce coup-ci, j'ai promis de faire un effort pour vous présenter quelque chose mais il va falloir me laisser un peu de temps (j'ai une vie à côté moi aussi...).

Ce coup-ci, j'ai essayé plein de positions de caméra (de caméra j'ai dit !!).
Sur le casque, vers l'avant et vers l'arrière (je parle toujours de la caméra...).
Je me suis rendu compte au ski cette année que filmer vers l'arrière donnait des plans pas mal.
Je l'ai aussi prise en main (...) pour avoir des plans plus libres. Le problème est que ça me monopolisait une main qui ne pouvait donc se trouver sur le guidon et je vais le payer (bon, je laisse les esprits dépravés, dont je fais certainement partie, vagabonder où ils veulent en lisant mes mots, et là aussi j'ai les noms !! Et il n'y a pas que des mecs....).

Julie a voulu aussi s'y initier et je la lui ai donc passée pour qu'elle puisse faire un ou deux plans sur moi. Bon, je ne sais pas si je vais les garder au montage parce que, comme elle n'a pas l'habitude de ce genre de matériel, c'est un peu agité comme résultat. Elle l'a un coup retournée à droite, un coup à gauche et je ne suis donc jamais dans la bonne position... Je crois même qu'à un moment elle se la met face à elle mais toujours à l'envers... (Là j'en vois déjà qui partent en vrille et qui sont au bord de l'implosion !!).
Ben oui, bande de nazes. Si la GoPro n'est pas tenue à l'endroit, l'image est à l'envers ou orientée vers le côté droit ou le gauche. Bon, c'est vrai qu'avec les logiciels on peut rectifier ça.

J'ai ensuite continué caméra en main et ce qui devait arriver arriva. Au sortir d'un obstacle en forme de caillou dans une descente en sable, je chus violemment. Tout va bien, la caméra n'a rien eu. Je vous sens rassurés. Parmi ceux qui assistent à ce drame, pas de moquerie ni de sourire caché. Peut- être un petit peu de pitié et beaucoup de condescendance. On est loin de l'esprit viril du groupe des costauds où la moindre erreur est sanctionnée et où il ne faut pas s'attendre au moindre émoi. Le seul maitre mot : « pourvu que ça ne m'arrive pas !! ». Ici je sens bien que si j'avais voulu en rajouter j'aurais pu me faire plaindre beaucoup plus. Mais ce n'est pas mon genre, j'ai plutôt la formation orgueilleuse des sus-cités (Non ce n'est pas grossier...).

J'ai regardé la séquence. Ça ne rend pas aussi bien que quand je l'ai vécu... ça sert vraiment à rien de se rétamer la tronche comme une pôv bouse si ça ne rend rien. Y aurait fallu être filmé par quelqu'un d'autre. Y avait bien Damien avec sa caméra, mais je ne sais pas ce qu'il faisait. Pourtant j'avais prévenu déjà depuis un moment que je sentais bien que j'allais me vautrer. Personne ne m'écoute !! C'est dingue ça. Je risque mon intégrité physique, que dis-je, ma vie, pour faire une bonne séquence et personne ne filme !! La prochaine fois je prends des professionnels. Marre des amateurs !!!

Bon, pour parler (un petit peu) de la partie VTT et circuit, c'est assez vite résumé.
Magnifique. Les décors, tout le monde les connait. C'est beau, coloré, varié, calme. Et, encore une fois, il faisait super beau et super bon. Des conditions idéales, parfaites. Chacun en a profité au maximum. A tel point qu'il y a eu pas mal de parties ou le rythme n'était pas soutenu alors que le terrain était favorable à l'expression virile de toute la puissance contenue en certain d'entre nous (enfin c'est ce qu'on voudrait croire parce que, si on veut vraiment l'exprimer pleinement et voir ce qu'elle vaut, y a le groupe des costauds qui ne demande qu'à partager ce genre d'expériences... bizarre, tout le monde reste là....). Peu de parties techniques mais on sent que, à la faveur d'un sol qui redevient bien sec, le grip est là et que le passage des racines et des rochers affleurant n'est plus appréhendée avec réticence. Malgré tout, les parties sablonneuses restent encore très praticables sur les extérieurs et rien ne vient entacher notre plaisir. D'ailleurs, personne n'avait vraiment envie de se faire mal aux jambes.

En fait on avait juste envie de jouir de cette superbe matinée en partageant notre passion dans un groupe où la bonne humeur était constante.
Ah oui. Il reste un sujet dont on a débattu (parce que nous, sur le vélo, nous débattons de sujets profond). Rhésus + / Rhésus -. Quel est le donneur universel, quel est le receveur universel ?
A un moment on en est venu à parler de prise de sang puis de rhésus avec Julie et Richard.
Richard disait qu'il était O- (d'après ses souvenirs) et qu'il était donc donneur universel. Il précisait aussi qu'il ne supportait pas les aiguilles.
De mon côté, étant O+, j'ai dit que c'était moi le donneur universel (c'est ce que j'avais toujours entendu dire).
Julie était plutôt d'accord avec Richard.

Sur ces entrefaites, Francis confirma leur position. Et puis Nath !!
4 contre moi. Suffisant pour me faire changer d'avis ? Je vous vois rire. Vous savez tous très bien que non !!
Je suis Breton, donc par définition têtu !! Et moi, là-dessus, je suis TRES Breton...
Et puis, si on est tous d'accords, y a plus de débat et c'est pas amusant.
Julie découvrait ce côté « sombre » de ma personnalité... En fait, c'est resté très bon enfant (comme à chaque fois, le but n'est pas de s'engueuler) et on a chacun décidé de vérifier nos infos.

Eh ben j'ai vérifié. Merde, j'avais tort !! C'est bien la première fois...
Allez, une fois n'est pas coutume, une petite minute de cultivation.
Pour résumer (on va faire court) :
Il y a deux choses à vérifier lors d'une transfusion :
Le classement dans le système ABO (Dans le système ABO, on retrouve dans le sang de toutes les personnes des anticorps spécifiques des antigènes qu'ils ne possèdent pas sur leurs globules).

Pour ABO, les donneurs O peuvent donner aux receveurs O, A, B et AB ; les donneurs A peuvent donner aux receveurs A et AB ; les donneurs B peuvent donner aux receveurs B et AB ; les donneurs AB ne donnent qu'aux receveurs AB
Le classement dans le système Rhésus (Le système Rhésus permet de classer les groupes sanguins selon la présence ou non d'antigène D à la surface des globules rouges). Pour info, parce que je sais que ça vous intéresse, Rhésus est le nom d´un macaque qui a servi à fabriquer le premier sérum-test permettant de tester les groupes Rhésus à la fin des années 1930.
Pour Rhésus, un Rhésus+ peut recevoir du Rh+ et du Rh- et un Rhésus – ne peut recevoir que du RH-.

Au final cela donne quoi :
Donneur universel = O- Bravo Richard, si il y a un souci lors d'une sortie, on saura qui pomper !! Et tu ne pourras même pas en profiter, tu auras tourné de l'œil à la vue de l'aiguille... (Pas grave, c'est ton sang que l'on veut pomper, ne rêve pas...).
Receveur universel = AB+ Eux c'est cool, quel que soit la personne avec qui ils sont, ils sont tranquilles...
Donneur « dit » universel (à tort mais pas tant que ça...) = O+ Il peut donner à l'ensemble des sangs avec marqueur positif. Or cela correspond à la plus grande partie de la population mondiale (84%). Donc il peut alimenter du monde... Ça va, l'honneur est sauf. A 26% près, j'avais raison...
Ah, j'aime bien ce genre de conclusion. J'ai tort, mais en même temps j'ai un peu raison...

Ouf. En fait ça fatigue ce genre de sortie, mais pas forcément les jambes !!
Résultat : 37 km. 460 D+ et 15 km/h de moyenne. Honnête.
Sur le parking nous retrouvons nos « cocos » du départ, qui vont généreusement nous offrir une bière bien fraiche (en fait Patrick les connaissaient).
En prime, parce qu'ils sont gourmands, qu'ils ont bon goût et que Nath a faim, ils vont se voir gratifier d'une nouvelle bise de sa part. La vie est belle...

Rendez-vous dimanche prochain à Cerny pour la Val d'Essonne. Les affaires reprennent...

La trace GPS

Commentaires  

#3 breizhrider 18-03-2014 07:47
Ah ce que certains sont prêts à faire pour passer entre les mains expertes de nos miss :D
Mais ce n'est pas la peine d'en faire autant, nous on les garde !! :P (quand même, de là à se foutre en l'air !! même nous on ne ferai pas ça !! où alors vous avez voulu faire les malins pour les impressionner et vous vous êtes vautrés lamentablement ? Parce que, sérieux, y avait quand même rien de compliqué sur cette sortie !! ;-) )
Bon rétablissement à toi et à ton pote et peut-être à très bientôt sur les chemins.
Loïc
#2 Padolo 17-03-2014 11:21
Ah oui ,j'oubliais ,je voudrai remercier chaleureusement Nathalie et son amie qui m'ont prodiguer les premiers soins apres une chute assez spectaculaire sur la rando de Cerny ,dimanche dernier. J'ai pu constater ,malgré mon coup a la tete que j'avais à faire à des professionnelle s. Leurs prises en mains de mes blessures m ont permis de rester serein et de de me rassurer sur mon état. Maintenant je me retrouve avec un beau coquard à l'oeil avec quelques points de suture (17 au total ) et des hématomes sur le visage; En ce qui concerne mon ami avec qui je suis tombé ,il s'en sort moins bien que moi puisque il se retrouve avec un platre au pouce (luxation). La différence c'est que moi je peux remonter tout suite sur le vélo alors que lui il va devoir attendre au moins 15 jours pour tenir un guidon.
Encore merci à vous tous, l'esprit vttiste ce n'est pas que du vent. Signé Jean alias Juan alias Jeannot.
#1 Padolo 17-03-2014 11:19
Bonjour à tous , pour infos les Cocos s'apellent Georges, Christophe et Jean (celui qui arrive en retard avec une roue crevée et qui crève à nouveau sur le parcours. Il y a des jours comme ça !!). Vous avez un super site et pour vous avoir croisé plusieurs fois (repérables à vos maillots rouges) sur les différentes sorties organisées ( randos du coin et meme sur le raid des cadoles) ou non organiées ,je constate qu'il regne une excellente ambiance parmi vous avec un tres bon esprit avec un coté sportif et sachant apprécier tout ce que la mère nature nous propose. Voila ,j'en est fini avec les éloges !
.

Pour poster des messages, vous devez être enregistré sur ce site...