Login S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

VTT Ballancourt

Les dernières sorties du club

Trois Pignons: on remet ça !

Pour voir les photos de tous les groupes, cliquez ici.


Mauvais choix...

Ça y est, on s'est habitués au terrain plus sec !
Forts de notre expérience de la semaine dernière, nous avons décidé de remettre ça et de refaire le parcours de la Milliacoise (le 38 km) au départ du parking de Daregal, mais ce coup-ci dans l'autre sens.
Cette sortie a vu le retour d'Olivier (avec son Lapierre tout réparé) et de Jean-Marc.

Nous avions aussi le Dédé (qui a précisé tout de suite qu'il n'était pas là pour faire de la performance !! ouf !!...)
Une petite nouvelle était aussi présente avec nous, Julie, et, visiblement, elle est déjà adoptée par tout le monde. De toutes façons, dans ce club d'excités, dès qu'il y a une présence féminine (surtout si elle est jolie), ils ont tous la bave aux lèvres et ils veulent faire les beaux (non, pas moi !!).
On apprendra un peu plus tard que c'est Patrick qui, à la faveur d'une rencontre lors de ses sorties en solitaire, lui a proposé de venir tourner avec nous (Ha, ce Patrick. Discret, pas fort en gueule, mais efficace....).

Quand je suis arrivé sur le parking, elle arrivait aussi dans sa petite camionnette et cherchait manifestement à savoir si elle était au bon endroit avec les bonnes personnes. Et pour se faire, elle s'est garée en plein milieu, m'empêchant d'avancer. Eh ben je me suis fait pourrir quand j'ai quand même cherché à avancer en poussant tout cet attroupement (des abeilles sur du miel...).
Pour ma part, j'avais hâte de tourner.

J'étais passé chez Jean-François samedi en fin d'après-midi pour récupérer mes nouveaux pneus que j'avais soigneusement sélectionnés sur le site Alltricks. Un Maxxis High Roller et un Maxxis Ignitor.
J'en avais marre de ne pas pouvoir passer toute ma puissance légendaire à cause de pneus qui n'accrochent pas.
J'avais même fait le choix d'arrêter mes travaux en cours à la maison pour les monter et être prêt pour ce dimanche matin.
Montage hyper simple. Pas à forcer. Nikel.

Comme d'hab, nous avons fait deux groupes. Les « moyens » et les « cools ».
Pascal a pris la direction des « cools » (avec les filles, Olivier et Francis).
De notre côté, Nounours a pris le commandement avec une trace que lui seul avait (qui ne correspondait donc pas à celle mise sur le site !!....).
Et c'est là que tout a commencé à aller de travers.

Déjà, chez moi, au moment de mettre mes chaussures, les lacets de l'une m'étaient restés dans les mains.
J'avais mis 20' à charger la trace proposée par Mario (mon pc ne voulait pas reconnaitre le GPS).
Tout ça pour rien, puisque c'est Nounours qui menait le bal avec une trace à lui.

Juste au moment de partir, je mets la Go pro en route (j'avais décidé de filmer un peu) et là, pas de carte SD !! Fuck !! J'avais tout bien préparé et les batteries étaient chargées. Quel blaireau !!
Allez hop, la caméra au fond du coffre.

Le début du parcourt est commun à celui de la semaine dernière pendant les 2 ou 3 premiers kilomètres.
D'un seul coup, Eric nous dit qu'il faut prendre à droite. Sauf qu'à droite, ça monte vraiment sec et y a des pavasses énormes !!
Quelques-uns tentent quand même de monter au plus haut, dont moi. Je teste tout de suite si mes pneus peuvent m'amener sur des portions pentues et où l'adhérence n'est pas au top.

Ça va, je suis rassuré. Ça grimpe pas mal. Par contre il faut vite mettre pieds à terre parce que ça commence à être vraiment accidenté.
Pas grave. C'est vrai que ça monte dur, même à pieds. Par contre c'est magnifique.
J'en profite pour faire des photos. Arrivés en haut, la vue est superbe.
On repart sur le « plateau » et on comprend vite que ce coup-ci nous n'allons pas rentrer complètement propres...

Le Nounours a décidé de nous emmener dans le merdier. De la flotte et de la bouillasse à gogo !!
Certes, le ciel est d'un bleu azuréen qu'aucun nuage n'entache et le soleil brille de mille feux et l'on sent sa douce chaleur nous envelopper. Certes,  la bruyère qui s'étend tout autour profite de cette lumière pour nous renvoyer des couleurs toutes en nuances et nous permet de nous en mettre plein les yeux. Mais on aurait pu éviter le bourbier !!
Soudain on entend un cri déchirant :« chaine » !! C'est Richard qui vient d'exploser un maillon. 10' d'arrêt le temps de faire la réparation et c'est reparti.
Heureusement que j'en ai profité pour faire le plein de photos, parce que je ne vais plus en avoir l'occasion jusqu'à la fin.

Au niveau du tracé, c'est vite devenu un petit peu le bordel. Nounours ne comprenait plus sa trace et plusieurs ont voulu prendre le relais.
Mais il semble que beaucoup avaient des traces différentes !!
Finalement, c'est Jean-Marc et Dédé qui ont pris la direction des opérations en chargeant le 38 km proposé par Mario.

Pour ma part, j'ai assez vite compris que j'avais fait une erreur.
Ces pneus que je rêvais de tester et avec lesquels je me voyais grimper partout à la faveur de leur grip de folie, ces pneus qui devaient me permettre de me sentir un autre vvt'iste, se sont avérés être un très très mauvais choix.
Ils m'ont flingué les jambes !! En fait, je les ai choisis beaucoup trop larges. Du 2.35 !!
Sur le site Alltricks, beaucoup disaient de faire attention parce que les Maxxis  taillaient vraiment petit et qu'un 2.35 valait en fait un 2.10.
Eh ben, mes 2.35 je les ai trainés jusqu'au bout. J'avais l'impression d'avoir quelqu'un avec moi sur ma selle. Mon cardio n'est pas descendu en dessous de 150 bpm. 38 km en résistance continue !! Ça use son bonhomme !!...

Aujourd'hui, c'était moi le boulet. Et le Jean-Marc, pour son grand retour, en a profité pour m'allumer dès qu'il le pouvait, me conseillant gentiment d'arrêter le vélo (enfoiré !!). Bien sûr les autres n'étaient pas en reste et me chambraient à qui mieux mieux. Il faut dire qu'avec la grande « gueule » que j'ai (moi aussi...), je m'expose forcément...

Ha, ça fait du  bien de se sentir soutenu !! Et cet esprit charitable qui transpire de chacun !!
Bande d'enc..... !! Bon, tout ça reste bon enfant et ça nous permet de nous marrer (mais c'est toujours mieux quand c'est sur les autres....)
En fait, c'est terrible de sentir que l'on se bat contre son vtt alors que l'on était sûr au contraire que l'on allait trouver des sensations de folie.

Vers la mi-parcours, nous avons croisé l'autre groupe qui venait en sens inverse.
Bien sûr, étant à la ramasse totale, je suis arrivé un peu après et, de loin, j'ai bien vu aux sourires des têtes pointées dans ma direction que plusieurs en avaient profité pour me faire ma fête (sachant en plus qu'il y avait Julie, il a bien fallu qu'ils se gonflent en écrasant un pauvre bougre qui n'avait même plus la force de se défendre....).

L'autre groupe, plus charitable (ou moqueur), m'a proposé de me joindre à eux pour finir.
Mon orgueil m'a fait résister à la tentation. Et surtout que j'avais peur de ne même pas suivre leur rythme à eux aussi et de me retrouver à être aussi un boulet pour les « cools ». Le comble !!

Mis à part ce petit « détail » pesant (pour tout le monde), le parcourt était aussi superbe que la dernière fois.
L'avantage, c'est que les grosses montées devenaient des descentes (puisque l'on était dans l'autre sens).
Le désavantage c'est que, autant on se rappelle des efforts fournis dans les montées et on apprécie de les prendre de l'autre côté (attention, pas de pensée graveleuse, je parle des montées !!), autant les maxi descentes deviennent des maxi montées.

Et c'est là que le Jean-Marc a explosé petit à petit vers la fin.Bon, c'est vrai qu'il revenait d'une grosse période de break, mais étant donné le rythme qu'il avait imprimé tout le long et la « gueule » qu'il avait (Jean-Marc, quoi !!...), ça m'a fait du bien (sans méchanceté aucune) de le voir se faire décrocher, mettre pieds à terre dans les dernières côtes (et pas moi heu !!) et de finir devant lui.

Très belle sortie malgré tout. Superbes paysages (comme d'habitude à Bleau), soleil magnifique, ciel bleu et bonne ambiance (mais ça, on n'a jamais aucun doute là-dessus...). On en redemande.
Faut juste que je change  de pneus... (ou de jambes diront certains....).

Résultat : 40 km et 480 de D+ à presque 15km/h de moyenne.

La trace GPS

Commentaires  

#4 breizhrider 05-02-2014 07:14
Tu as peut-être raison Fabrice. Ce qui voudrait dire qu'il faut que je garde mes pneus de tracteur et que je m'achète des jambes ? :lol:

Ne t'en fait pas Nath, je ne t'oublie pas :P Le problème c'est que, si je parle de toi à chaque fois, je vais me faire chambrer direct (regarde le commentaire de Mario alors que j'ai du parler 2 fois de Julie dans tout mon compte rendu !!).

D'ailleurs, Mario, tu ne vas pas t'y mettre toi aussi !! :D
#3 babade 04-02-2014 20:31
merci loic pour les photos et le compte rendu je ne pensais pas que tu en fasses un .et je pense qu il n' y avait pas que les pneus qui n' allaient pas A+ FABRICE
#2 nath 04-02-2014 18:25
Bien contente que Julie soit parmi nous ...en premier parce qu'elle est bien sympa donc bienvenue à elle...... et surtout çà évite à Loîc de dire des bêtises sur moi....!!!!!!! ( cf compte rendu de la semaine précédente)
#1 Mario 04-02-2014 16:52
Pour quelqu'un qui ne veux pas faire le beau devant Julie, je trouve que tu en parles avec insistance :lol:

Pour poster des messages, vous devez être enregistré sur ce site...