Login S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

VTT Ballancourt

Les dernières sorties du club

Y en a marre de la boue...

Pour voir l'album photo de cette sortie, cliquez ici.


Ça y est, nous y sommes. Bleau !!

On change de coin et j'ai brisé ma récurrence. Je me suis couché relativement tôt (00h15) et je suis clean.
Comme promis, chacun s'est servi du site pour communiquer et organiser la sortie et, à la vue du nombre de voitures à côté desquelles plein de petits être rouges s'affairent, cela a l'air d'avoir plutôt bien marché.

Nous y trouvons côte à côte le groupe des « moyens » et le groupe des « tranquilles ».
Par peur de ne pas y être à l'heure (départ prévu 8h30), je suis parti bien en avance. J'arrive donc vers 8h15. J'y coupe pas, je me fais chambrer d'emblée !! Bah oui, pas l'habitude d'être à l'heure moi, alors ça surprend tout le monde....

La bonne surprise est de retrouver notre plume. Francis est de retour !! Lui et son vtt sont là, propres et rutilants, et le verbe est toujours haut. Nous n'en attendons pas mieux de lui.
Je suis garé juste devant Nathalie et, pendant qu'on lui prépare son vélo (fainéasse !!), elle commence à me chauffer.
Je m'empresse bien sûr de décliner ses avances en lui expliquant que je suis venu pour faire du vtt et que c'est le seul tout terrain que j'ai prévu de faire ce matin....
Restant sourd à ces supplications (j'ai de nombreux témoins, n'est-ce pas Stéphane...) je fini de me préparer pendant qu'elle s'en va chercher une proie plus docile et prête à rassasier son appétit...

Rétablissons la vérité vraie...
En fait l'ambiance est bon enfant et on en profite donc pour se lâcher. Vous connaissez ma finesse et ma poésie légendaire et le répondant de la demoiselle qui n'a pas sa langue dans sa poche (ni ailleurs, du coup....). Cela a donné quelques échanges savoureux qui nous ont permis d'oublier la fraicheur de la température de cette matinée.
Suite à notre demande, le groupe des costauds nous a proposé un circuit qu'ils ont déjà fait (la semaine dernière il me semble).

En fait nous avons le choix entre 3 circuits de la Milliaçoise (le 25, le 35 et le 57 km).
N'étant pas encore suffisamment affutés, nous décidons de faire la boucle de 35 km de l'édition 2006. Les connaisseurs préciseront que la boucle est faite à l'envers. Je leur fait confiance.
A 8h30 tapante nous sommes prêts quand 2 retardataires se pointent !! Je ne donnerais pas les noms (Vichy c'est fini depuis longtemps !!). On fait juste remarquer que c'était départ 8h30 et non pas RdV 8H30...(pour une fois que je suis dans le beau rôle...).
Heureusement, ils sont vite prêts et nous pouvons commencer.

Je remarque que Jean-Luc a enfin réparé son Vitus et qu'il est chaud bouillant pour tester ses réparations.
Autant le dire tout de suite. Bleau c'est beau et Bleau c'est globalement sec !! Ça nous change...
Et ça donne des ailes. Dès le début, l'allure est relativement soutenue et, si ce n'est de légers ralentissements dans les montées, les kilomètres défilent.

Le début se fait sur le GR11. Très vite Francis, raisonnablement, décide de se laisser décrocher et attendre l'autre groupe qui nous suit pas loin (pour l'instant). Sa forme n'est pas encore vivace au niveau des jambes et il ne faudrait pas gâcher ce retour par un mauvais choix de groupe.
Vers le 5ème kilomètre nous attaquons notre première « vraie » cote.

Je n'anticipe pas le pourcentage et me retrouve à monter la première moitié sur le plateau intermédiaire. J'en ch.. un peu et certains pensent que je veux me la péter. J'arrive quand même à ne pas me cramer au moment d'arriver sur un petit répit dans le virage qui me permet enfin de glisser sur le petit. Ouf, ça va mieux et je peux mouliner tel un ventilateur.
Bien sûr, ma vitesse chute tout de suite et je me fais passer par Stéphane (qui ne sais toujours pas monter tranquillement et qui finit toujours par se cramer au bout de 30 km...) et autres bons grimpeurs (dont je ne fais décidément plus partie définitivement).
Les couleurs et les paysages sont magnifiques avec tout cet enchevêtrement de verdure, de rochers et d'arbres, et le tapis des feuilles de l'automne qui n'a pas subi les mêmes outrages des intempéries que par chez nous.

1er arrêt technique au km 14.
Stéphane vient de crever. Il se demandait pourquoi depuis quelques centaines de mètres ses jambes commençaient à chauffer alors que l'on était sur du faux plat tranquille et que l'allure était soutenue.

La réparation s'éternise. Stéphane est plus occupé à se fendre la poire (comme d'hab !!) et heureusement que Jean-François vient lui prêter main forte (quoi qu'il semble avoir deux mains gauches lui aussi aujourd'hui...)
Si ça continu comme ça, l'autre groupe, emmené par Pascal, va nous revenir dessus...
Au moment de repartir, Jean-Luc, qui avait eu la bonne idée de vouloir re-bricoler sa monture, demande encore quelques minutes pour finir. Grrrrr.
Nous repartons enfin, mais nous nous arrêtons presque immédiatement.
Jean-Luc a oublié ses lunettes à l'endroit où il réparait !! Quel boulet !!

Allez, c'est repartit !!
Sylvain regrette un peu de ne pas avoir fait de 3ème groupe. L'allure est parfois soutenue et cela va perdurer tout le long de la sortie, avec des variations de régime.
Au cours de cette sortie nous allons croiser plusieurs fois un même petit groupe de 5 cavaliers. Ils empruntent des chemins qui recoupent les notre et, de peur de les voir se lasser de nous laisser passer, nous faisons une pause pour, d'une part admirer le paysage, et d'autre part leur laisser prendre suffisamment d'avance.

On sent que l'accumulation de sorties dans la boue a frustré les plus véloces d'entre nous et que la testostérone a besoin de s'exprimer. Certains n'hésitent pas à se tirer la bourre dans les côtes. On les sent revivre. Ça fait plaisir à voir.
A ce petit jeu, c'est Nounours qui mène le bal. Il a des jambes de feu et entend bien le faire savoir.
Chaque fois qu'il peut relancer, il relance. Chaque fois qu'il se fait piéger et se retrouve derrière, il remonte vers la tête en slaloment entre chacun avec son cri du jour « bip bip »... Le Nounours est en forme !!

Il n'est pas le seul. Plusieurs lui emboite le pas. Stéphane a encore de la réserve et Patrick (l'autre...) est comme d'habitude au-dessus du lot.
Ce n'est pas sans conséquences. Sylvain, encore un peu juste, en fait les frais. Mais il tient bon.
Damien, de retour de 3 semaines d'arrêt, accuse lui aussi le coup mais il serre les dents et s'accroche. C'est même lui qui, vers le km 32, alors que nous avions zappé une partie de la boucle (au km 31) pour éviter de rouler en bordure d'un champ bien bien gras et que nous étions descendus en bordure de Milly à environ 2km par la route de l'arrivée, nous a dit que l'on pouvait continuer par un autre chemin et récupérer ensuite la boucle. Qu'à cela ne tienne.

Il est 11h10 et nous n'avons pas eu notre compte. Damien va un peu regretter sa proposition au fur et à mesure qu'il nous verra nous enfoncer toujours plus loin pour aller enfin récupérer la trace et finir. Nous la récupérons au niveau de la ferme de Coquibus (au niveau du km 33,5 du tracé original).
Encore quelques centaines de mètres et nous retrouvons la portion commune du départ que nous allons prendre en sens inverse pour rejoindre l'arrivée.

Pour les curieux, il suffit de comparer la trace d'origine du 35 et la notre pour voir la boucle en plus.
Résultat : 40 km, et 550m de D+. Une très belle sortie.
En repartant je croise l'autre groupe qui en finit lui aussi. Pas eu le temps de discuter (le beau-père vient manger à midi...)
A remettre dès le week-end prochain.

Pour ma part, j'avais prévu de faire l'hivernale, mais ma condition n'est pas suffisante et j'ai peur de me faire plus de mal que plaisir.
Je ne vais donc pas y aller et je vais voir si je peux filer ma place à quelqu'un....

La trace GPS

Pour poster des messages, vous devez être enregistré sur ce site...