Login S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

VTT Ballancourt

Toutes les dernières sorties

Ballancourt: retour à la maison...

Pour voir les photos de la sortie cliquez ici.


 A force de s'attendre tous sur le site, on a fini par se retrouver à Ballancourt.
Chacun commence à avoir pris l'habitude d'aller voir sur le site pour savoir ce qui est prévu le dimanche matin et faire son choix en fonction de sa forme du moment.
Seulement voilà, personne n'ayant pris les devants pour faire une vraie proposition avec une trace, un lieu de rdv et une heure de rdv, on a fini par se rabattre sur Ballancourt.

Il y avait bien eu Patrick (Patler91)  qui voulait faire une sortie super cool à cause de problèmes de dos et qui avait même émis l'hypothèse de tourner dans le groupe de Nathalie, espérant bien profiter de ses mains expertes en cas de douleur au moment de la sortie.
Nath avait l'air intéressée mais semblait avoir peur de se retrouver en tête à tête pour cette opération délicate....
Et personne n'a vraiment suivi, attendant qu'un autre le fasse.
Qu'à cela ne tienne. Ballancourt c'est bien aussi, et ça faisait longtemps.
Eh ben, c'est toujours gras !!
Bon, globalement, il ne faut pas se plaindre, nous n'avons pas mangé tant que ça de boue par rapport à ce qu'il y a. Il faut juste bien choisir ses chemins. Et là, ce fût pas mal du tout.

Comme d'habitude, le coin le mieux autour de Ballancourt pour trouver du terrain sec, ce sont Les Avaux.
Donc, direction les Avaux.
Nous sommes 19 devant l'église. Un premier groupe (les moyens) de 13 se constitue. Le reste s'en va suivre Jean Jacques pour une sortie qui s'avérera ne pas être plus champêtre que la nôtre, et en tous cas pas moins grasse...
Bien sûr, avant tout, les préliminaires. Donc, direction La Butte pour un petit décrassage...

Cela faisait longtemps que je n'avais pas pris la côte à gauche (d'ailleurs, il va falloir que l'on me donne son nom, que j'arrête de l'appeler la côte !!...).
Comme à mon habitude, je la monte au couple. Devant, le rythme est déjà soutenu et je me fais passer par tout le monde. M'en fout, je n'ai pas d'orgueil mal placé là-dessus. Je mes connais et je connais les cocos !! Ça astique au début (la danse d'intimidation des mâles gonflés de testostérone et qui ne peuvent la dépenser que le dimanche matin sur le vélo...) et après ça se calme, généralement quand on approche du 30ème km. Donc, faut laisser faire pour ne pas se cramer.

Bon, là il se trouve que l'on pas fait 30 bornes, donc... Par contre on a quand même senti les jambes lourdes, surtout dans les côtes.
Moi je dis que c'est bien d'appuyer quand c'est « roulant », mais encore faut-il suivre dans les montées (toutes les montées !!).
Alors oui, je suis souvent en queue de peloton, je ne suis pas le rythme imprimé par certains, mais je monte toutes les côtes moi!! Et puis, appuyer quand ça colle, ça flingue les jambes (enfin, les miennes...).
Bref, revenons à notre sortie, je m'égare....
Nous voilà donc sur la bute.

Le terrain est globalement sec au début, puis rapidement beaucoup moins en interne dans les bois ou chaque racine est un piège dans lequel plusieurs se sont faits prendre (dont moi-même...).
Ça glisse, ça glisse.
Premier incidents après même pas 4km. Patrick déraille. On l'attend un peu plus loin. Ça s'éternise, alors je vais voir ce qu'il en ait. En fait c'est Sébastien (je crois que c'est son prénom... celui qui est en jaune sur les photos) qui a crevé. Et là je retrouve une scène digne de la DDE.
Le pauvre est là entrain de réparer et à côté de lui, Patrick, Olivier et ... (et voilà, encore un prénom qu'il me manque...) en train de regarder. Bravo !! (les photos parlent d'elles-mêmes...)
Bon, ça repart.

On prend le chemin habituel pour sortir des bois en évitant au maximum les chemins les plus gras et on redescend vers l'hôpital, puis à fond vers les Avaux en évitant soigneusement la Côte des Chiens.
Rien d'exceptionnel en soi, sauf que l'on a emprunté des chemins dont je n'avais pas le souvenir et qui n'ont rien à envier à Fontainebleau. Un peu de portage (mais rien de très méchant), et de très belles vues.
De belles couleurs, et un tracé relativement sec. Pas mal de technique dans les montées et les descentes. Du bonheur. Ça colle quand même sur les portions roulantes.

Un petit tour par la côte du télégraphe, et là, la vue est splendide. La petite pause s'impose. De toute façon, une fois là-haut, on ne peut pas aller plus loin. A moins d'être un oiseau et, vu nos gabarits ce serait plutôt des autruches, et ça ça vole mal comme volatil !!
On va donc serpenter dans cette partie de la forêt en y prenant beaucoup de plaisir. Pas de gros singles mais de bien belles parties quand même.
Au sortir des Avaux, il est déjà tard et nous prenons le chemin du retour. Le chemin autour des platières est gras à souhait. Là j'apprécie mon pneu large à l'avant et bien cranté à l'arrière.

Autant j'ai du mal à les tirer sur le terrain juste collant, autant dans la boue c'est un régal.
Nous n'avons pas beaucoup roulé, mais les jambes sont quand même lourdes et personne ne se plaint de rentrer.
Je pensais que l'on allait prendre la descente de la côte des Chiens mais on longe les friches de Malvoisine en évitant la ferme qui doit être un véritable bourbier.
Le chemin le long des friches s'est bien tassé et est redevenu praticable. Pour ceux qui l'on connut il y a quelques semaines au moment où il était tout défoncé par les engins, ça n'a plus rien à voir.
Une dernière partie de plaisir dans la boue de la Butte (Fabrice nous a soigneusement fait éviter le long chemin parsemé de trous que l'on connait tous pour nous faire, soi-disant, passer par un chemin plus simple qui s'avèrera être gras de chez gras...merci Fabrice !!...D'ailleurs il en a pris plein son grade. On est vraiment taquins dans ce club...).

Aller, on redescend par ou on est parti et y a plus qu'à aller laver les vélos.
Résultat : 25 km et 450 de D+.

Pas brillant, mais on fera mieux la prochaine fois. Rendez-vous est donné à Milly pour dimanche prochain. En espérant que quelqu'un laisse une trace, un lieu de rendez-vous et un horaire...

La trace GPS

 

Pour poster des messages, vous devez être enregistré sur ce site...