Login S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

VTT Ballancourt

Suite à différents post  sur les  forums méritant les précédentes éditions de la Guervilloise, Fredh, notre gentil organisateur officiel, nous propose naturellement celle-ci.

Le programme semblait effectivement bien alléchant mais il oubliait de préciser qu’il fallait partir vers  les 6 heures du matin (sous-entendu  régler son p…. de réveil à  5) pour ensuite aller transpirer une partie des kilos accumulés cet été en mangeant des barbecues et des glaces bien sucrées (sous-entendu pas de roulage).

Ai-je besoin de préciser que Maël a été le premier à répondre positif ? Cet espèce de « kamikaze du dénivelé positif » n’a même pas attendu la réponse des autres pour dire qu’il y serait avec ou sans nous…

Ok, on explique tant bien que mal à sa petite femme (c’est une image…) que dimanche matin elle ne se réveillera pas à nos côtés avec le chant des oiseaux, mais que l’on sera avec ses potes au fin fond des Yvelines...

Dimanche matin  7h30, la gueule dans le « postérieur » (c’est au cas où des enfants lirait ce billet), on cherche un stylo qui veuille bien marcher pour remplir sa fiche d’inscription… Maël par naturellement sur le 55Km. Jean-François, Freddy et Fabrice aussi…  Fred et moi le 40. Bein oui, c’est nous les kilos en trop :-)

La première partie est très, très, trop roulante, mais on se méfie tout de même…  Fabrice qui a eu la bonne idée de remplacer sa chaîne la veille sans changer de K7, n’arrive plus à passer les vitesses… Malgré ses nombreux arrêts, il dépassera les  « kilos en trop » et arrivera avant eux.
Après le premier ravito les choses changent. Enchainement de petits singles bien sympathiques avec des descendent courtes mais techniques. Entre deux singles des parties plus roulantes pour se retaper un peu.
A l’arrivé, une bonne ambiance avec un groupe de musikos, et une démo de trial.

Maël, dopé par les kilomètres accumulés ces derniers mois, est resté sur sa faim, quant aux autres, vu la sueur qui coulait sur leur front, semblaient plutôt rassasiés.
Curieusement cette randonnée avec ses perriers faisait penser un peu aux raid des Cadoles, les kilomètres en moins !

Voici le lien d'un article sur le site de Vélo-Vert...

Quelques photos...

 

Pour poster des messages, vous devez être enregistré sur ce site...