Login S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha

VTT Ballancourt

Rejoignez notre groupe WhatsApp...

Vous êtes membre du club et souhaitez joindre notre groupe WhatsApp ? Connectez-vous puis scannez ou cliquez le QR-Code à gauche de l’écran.

  1. Bienvenue !
  2. Lisez-moi !
  3. Infos sur le Forum

Bienvenue sur VTT Ballancourt...

Basé sur la commune de Ballancourt sur Essonne en Essonne, VTT Ballancourt est un club qui réunit des amoureux de la nature et la pratique du vélo tout terrain sans esprit de compétition... L'identité du club se caractérise avant tout par la convivialité, l'écoute et le partage de bons moments au travers une passion commune.

VTT Ballancourt est une association régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle n'est pas affiliée à une fédération. Les membres du bureau ainsi que les adhérents se réunissent une fois par mois afin d'échanger des événements passés et à venir (randonnées, escapades, soirées etc.).

Le club est ouvert à toutes et à tous quel que soit son niveau... Si vous souhaitez nous rejoindre, vous pouvez nous contacter ou venir pour 8h30 au point de rendez-vous dominical (lien) avec votre VTT (de préférence) et un casque. En fonction de votre niveau vous pourrez choisir parmi le groupe loisir, ludique ou sportif. Pour les plus jeunes (7 à 18 ans), nous avons une section multisport et vous trouverez plus d'informations ici.

Chaque année l'ensemble des membres participe à l'organisation de la Verte Ballancourtoise dont la renommée n'est plus à faire. Les fonds récoltés permettent en partie de subventionner notre participation à certains évènements sportifs collectifs, entre autres.

Informations importantes à savoir...

Pour s'inscrire, cliquez ici ou bien sur le deuxième bouton en haut à droite de la page. Après accusé de réception de votre enregistrement vous pourrez utiliser le forum, entre autres.

Si vous êtes membre du club et êtes déjà inscrit sur le site, cliquez ici pour demander un accès spécial adhérent. En plus des droits précédents vous pourrez  accéder aux rubriques confidentielles.

Pour se connecter, cliquez ll'icone représentant un petit cadenas en haut à droite de l'écran. Un menu personnalisé apparaîtra  sur la gauche de la page d’accueil. Ce menu est également disponible à partir de la zone de connexion en haut à droite de l’écran. Vous y trouverez par exemple la liste des adhérents.

Merci de signaler par e-mail ou par un post sur le forum, tout disfonctionnement et proposer des idées d’amélioration.

Enjoy !

Fonctionnement du forum...

Article mis à jour le 04 novembre 2017

Qui peut lire les messages ?
Tout le monde excepté certaines rubriques comme le multisport qui restent réservées aux membres du club.

Qui peut poster des messages ?
Tous ceux qui se sont inscrits sur le site et qui possèdent un compte actif.

Comment poster un nouveau message ?
Tout d'abord connectez-vous au site puis à partir du menu FORUM cliquez sur NOUVEAU SUJET. Commencez par sélectionner la CATEGORIE dans laquelle vous souhaitez poster le message, puis dans le champ SUJET donnez un titre explicite. Enfin, rédigez votre message dans le cadre MESSAGE, pour finir confirmez l'enregistrement avec le bouton SOUMETTRE qui se trouve en bas.

Comment modifier son message ?
En dessous chaque message que vous avez préalablement posté, il y a une série de boutons dont un nommé EDITER, cliquez dessus pour modifier votre message.

Comment être averti automatiquement par e-mail des derniers messages ?
Voilà une fonction intéressante... Vous pouvez vous abonner à des sujets ou directement à une ou plusieurs rubriques. Cette dernière solution étant certainement la plus intéressante. Pour ça cliquez sur FORUM puis PAGE INDEX et sélectionnez une rubrique comme « Autour de Ballancourt » par exemple. Normalement vous devriez voir en haut le bouton  S'ABONNER. Après confirmation vous serez averti par e-mail de tous les messages postés dans cette rubrique. Bien-sûr il est possible de se désabonner à tout moment.

Comment personnaliser son profil et ajouter, un avatar ?
Le plus simple est de passer par le menu FORUM et cliquer sur MON PROFIL. En face de "profil pour toto" (c'est un exemple ok ?) il y a un bouton assez discret nommé EDITER, cliquez dessus. Cherchez ensuite l'onglet "image de l'avatar" pour sélectionner ou télécharger une image personnelle. Remarquez que vous pouvez également personnaliser votre profil grâce aux autres onglets et ajouter une signature, par exemple.

Comment changer le nom de son identifiant ?
Cette fonction est verrouillée pour les utilisateurs. Envoyez un mail à l'administrateur en cliquant ici,  pour remplacer le nom de votre identifiant.

Comment consulter l'adresse e-mail d'un membre ?
Cette fonction n'est accessible que pour les personnes enregistrées mais cela dépend si dans le profil la personne à autorisé ou non l'affichage de son adresse. Donc c'est suivant le bon vouloir de chacun. Si jamais vous souhaitez partager votre e-mail à la communauté, allez sur la page de votre profil (via le bouton EDITER comme au paragraphe "Comment personnaliser son profil..." ) puis à partir de l'onglet "Paramètres du forum" sélectionnez NON en face de "Masquer l'adresse de courriel". Dans tous les cas, les personnes non enregistrées ne voient jamais votre adresse.

Comment identifier un pseudo ?
En théorie il n'est pas possible d'afficher le nom d'utilisateur en face de son identifiant. Néanmoins il y a une astuce, mais encore une fois cela dépendra du bon vouloir de chacun. La solution passe cette fois-ci par l'onglet "Informations du profil". Renseignez votre prénom et nom dans le champ "Texte personnel", cette information apparaîtra ensuite sur votre profil public.

Comment envoyer un message privé ?
Pour envoyer un message privé, la première condition est d'être connecté au site...
Lorsque vous êtes en train de consulter un post, il y a un icône représentant une bulle "type BD" en dessous le profil de chaque utilisateur. Cliquez dessus pour composer un nouveau message.
La deuxième méthode consiste à passer par le menu FORUM puis MA MESSAGERIE PRIVEE. Vous accédez ensuite à votre BAL privée et pouvez consulter et/ou envoyer des messages à un ou plusieurs utilisateurs. Notez que la liste des utilisateurs utilise le pseudo et non leur nom...

Charger des pièces jointes dans un post...
Seuls les utilisateurs enregistés peuvent déposer des pièces jointes.
Il est conseillé de zipper les fichiers à l'exception des images.
La taille des fichiers est volontairement limité à 500Ko.
La taille des images est limitée à 150Ko et leur hauteur et largeur ne doit pas dépasser 640 pixels.

Cet article sera complété au fur et à mesure en fonction de vos questions...

Articles les plus récents...

Les Roc'h des Monts d'Arrée 2014

Alors tout n'avait pas été dit ou fait sur les Monts d'Arrée, il fallait en rajouter une couche et bien sûr celui qui voulait être plus fort que les autres (pisser plus loin...) c'est bibi. Cette année a été catastrophique en termes de préparation. J'ai tourné en janvier et février, chose que je ne fais jamais, et j'ai mis un temps fou à trouver mon rythme ensuite.

Je me suis fait une entorse du coccyx (pour ceux qui ne le saurait pas encore...) avec pour conséquences 5 semaines à ne pas pouvoir m'assoir sans douleur (donc rendement zéro). Puis on a attaqué le mois de juin et l'été et moi l'été c'est compliqué. Je suis « obligé » de consentir à laisser passer un paquet de week-end pour que madame puisse me laisser tranquille le reste de l'année.

pierre tremblanteruisseaucrepe

Alors là je me suis dit, vu le peu de préparation que tu as, qu'est-ce que je pourrais prévoir comme sortie un peu fun ? Tiens, si je me faisais le 120 km sur les Roc'h ?!! Après tout, un suicide en vtt, ça a de la gueule !!
Il y a bien eu Jean-Marc qui m'a proposé (tardivement) de faire la Forestière. Sauf que j'avais déjà dit à Tarla que je venais avec eux aux Roc'h, et que ça ne se fait pas de planter les potes au dernier moment.
Pourtant, jusqu'au dernier moment justement, Jean-Marc aura essayé de me faire regretter mon choix, allant même jusqu'à me préciser que Julie venait avec eux. Alors celle-là il fallait que je la place, parce que si je ne parle pas de Julie dans mes comptes rendus, il y en a qui sont déçus !! (Désolé de te mêler à ça Julie, mais ça reste « gentil »).
Voilà, en 3 lignes j'aurais réussi à placer 3 fois Julie (maintenant 4 !!). Je vais pouvoir me faire chambrer copieusement... Bon, revenons à nos Roc'h.

Maintenant que je me suis bien apitoyé sur ma condition, rentrons dans le vif.
Nous voilà donc par une belle matinée bretonne devant chez Tarla (c'est-à-dire qu'il y avait comme un crachin grossier, pâle imitation de ce que la Bretagne est capable de produire...).
FredH est là avec sa camionnette, bien pratique pour embarquer tous les VTTd'un seul coup. Mario est avec lui. Hugues nous rejoins et nous rentrons boire un café avec Alice.

Le départ est prévu à 7h00 pour être à 12h30 à la crêperie Tamm Kreiz à Plouyé où nous devons retrouver Alain et Martine pour manger quelques krampouezh.
Il est 7h10, Tarla vient de finir sa douche. Jusque-là, tout va bien. Pas d'affolement. Il y a juste FredH qui est persuadé d'avoir oublié quelque chose mais qui n'arrive pas à savoir quoi.
07h30, tout est prêt, nous pouvons y aller. Je monte avec Hugues dans la Passat de Tarla et nous partons rejoindre FredH et Mario à la station-service (ben non, le plein n'avait pas été fait...).
C'est là que FredH se rappelle enfin ce qu'il a oublié son boitier de télépéage chez lui. Plutôt que d'aller le chercher, je lui propose de retourner chez Tarla pour prendre le mien.
Départ 07h50. Ça va, on va y arriver.

Trajet tranquille, petite pose plus light que l'année dernière (pas de gâteau semoule au rhum ce coup-ci...).
Sur le chemin j'appelle Pierre-Yves (le cousin de Philippe avec qui nous tournons chaque année). Cette année il a prévu « light ». Il fera le 80km. On décide de se voir aux inscriptions.
Arrivée 12h50 à la crêperie. Alain et Martine sont déjà là. Impression de déjà-vu...

Pour ceux qui sont déjà venus, faites appel à vos souvenirs. Un vrai régal. Aujourd'hui pas de débordement. Cette édition semble devoir s'orienter vers du soft.
Le temps de passer par chez Alain pour déposer les affaires, nous sommes à 15h30 au stade. Retrait des dossards (y compris celui de Benoit qui doit nous rejoindre vers 17h00).
Nous retrouvons Pierre-Yves qui a déjà attaqué le bar (à moins que ce ne soit l'inverse...).
Petite bière pour hydrater les muscles et nous partons faire découvrir les attractions locales aux nouveaux (roche tremblante, champignon, ballade dans la forêt).

Je leur épargne mon discours sur les elfes, les fées et autres Korrigans qui font le charme de cette magnifique région (Il semble que certains aient déjà goutté ma prose sur ce sujet et en soit guéris. Pfftt, allez essayer de cultiver des rustres c'est comme donner de la confiture aux cochons !! )


Chacun a eu le droit de faire trembler la roche (j'ai même l'impression que par moments elle tremble toute seule...de rire...) et de poser sous le champignon.
18h30. Il est temps de rentrer. Benoit est arrivé et il n'a pas voulu nous rejoindre pour notre balade. Il a préféré nous attendre chez Alain. Ce garçon commence à tourner mal...

Le temps de récupérer le bouquet de fleurs que nous avons fait confectionner par la fleuriste du coin pour Martine (magnifique bouquet), de s'arrêter à la pharmacie pour que FredH trouve un remède pour une rage de dents naissante et nous retrouvons Benoit, toujours souriant.

le champignonhuelgoat

19h00. Nous rencontrons enfin toute la troupe des Marsiens, le club de VTT Nantais de Benoit.
Leur maillot est à chier mais eux sont du genre sympa. Nombreux surtout. Ils seront d'ailleurs le club français le plus représenté pendant la rando.
Noyés dans tout ce groupe à table, il a été difficile de trouver nos marques et de s'entendre. Ça gueulait et buvait à qui mieux mieux. Moi et Mario avons pu largement profiter de la compagnie de Michel (le « vieux » de la bande), personnage fort sympathique et haut en couleurs, plus facilement porté sur la liqueur de Bacchus et toutes ses dérivées plus ou moins violentes plutôt que sur celle qui tombe de temps du ciel en ces contrées verdoyantes. Vous me direz, j'étais donc là en terrain connu, moi-même n'étant pas de temps en temps (sic !!) contre un petit écart à mon hygiène de vie irréprochable (re-sic !!).
Sauf que cette année, étant donné le challenge choisi et la préparation pas vraiment idoine qui était la mienne, j'avais décidé d'être plus raisonnable (je dispense les plus taquins d'entre vous de leurs commentaires moqueurs....). 5 verres de rosé, telle fût ma consommation totale. Bien loin des excès passés....Bon, en même temps j'ai tellement d'avance....

Le plus dur avec Michel ? On ne peut pas en placer une ! Un comble pour ceux qui me connaissent. Il parle tout le temps, même quand il mange. Fallait être habile pour éviter les projections...
A ma gauche il y avait Dominique. Super sympa aussi, mais lui il m'a ruiné le tympan gauche à force de parler (hurler....) J'ai, au passage, une pensée émue pour les pauvres petites serveuses qui ont dû subir les réflexions subtiles de mes voisins bruyants et déjà passablement « à niveau ». J'étais mal à l'aise pour elles (et pourtant je ne suis pas un modèle de vertu...). Bienvenue dans un monde de « mecs » mesdemoiselles.

Bon, globalement c'était quand même bon enfant.
Pour une fois, pas d'excès d'après repas, et couché tôt (23h00) (Philippe, reviens !!)
Que dire de la nuit ? Le partage entre les chambres avait été orchestré de telle façon que les ronfleurs potentiels soient ensemble et les autres dans l'autre chambre. Il y a eu tromperie !!

Autant dire que j'ai passé une sale nuit, me levant plusieurs fois pour secouer mon voisin de gauche qui, selon ses dires, ne ronflait qu'occasionnellement et très peu. Qu'est-ce que ça doit être quand il ronfle vraiment !! Bien sûr, je ne donnerai pas de nom car, suivant le précepte bien connu maintenant, ce qui se passe à Welwat, reste à Welwat. Mais bordel, fais chier quoi !! J'aurais dû me charger à mort, je le savais !! Ça me servira de leçon. L'année prochaine je vide le bar !!

06h30, réveil. Les ronfleurs semblent avoir dormi comme des bébés (aarrgh !!). Certains avaient prévu le coup (somnifère, boules quiès). Moi, je suis mort. J'ai du mal à tenir les deux paupières ouvertes en même temps. Pas grave, je me reposerai pendant la rando, j'ai 120 bornes à faire, je devrais avoir le temps....
Nous avons prévu d'être là-bas vers 07h30 pour anticiper un peu le départ et ne pas être dans la foule.

07H30, nous partons de chez Alain. J'ai l'impression que pour l'anticipation c'est mort !! Etonnamment, le temps est plutôt doux. Il fait presque 13°C.
Nous sommes plusieurs à partir en court.

07h40. Ben oui, y a du monde !! Faut s'activer un peu et se mettre dans la bonne file.
Je me fraye un chemin jusqu'au départ du 120 expert (même encore maintenant, de le dire ça me fait bizarre...)
Les départs se font par groupe de n°. Je suis dans le 2ème groupe qui part à 07h50. Je ne sais pas où sont les autres.
C'est parti, plein nord direction Plourin-Lès-Morlaix.


loic1Tarla, Hugues et Benoit ont en principe décidé de partir avec cette vague pour se faire le 120 km malgré le fait d'être inscrits sur le 100.Ils me rejoignent dans la 1ère cote juste avant d'attaquer la forêt de Huelgoat et prennent tout de suite leurs distances. Pas d'affolement, je ne m'accroche pas. Il faut gérer.
Et puis, j'ai l'habitude de tourner tout seul, surtout sur des distances comme ça. Le piège serait de rouler dans un rythme qui n'est pas le sien (supérieur ou faux rythme).

Ça monte dès le début (faut dire, pour faire 2700 de D+ à l'arrivée, faut bien quelques cotes....).
En fait, très vite je comprends que la rando va se résumer à monter, descendre, monter, descendre,...
Pas dur. Dès que la montée est finie, tu sais qu'il y a une descente. Mais attention, pas de la descente de récupération, du physique. En bas de la descente, y a une montée. Simple à comprendre. Le schéma idéal pour moi qui suis un diesel qui aime démarrer plutôt avec des phases de récup...
La montée en température est brutale, mais ça va.

Le terrain est quand même gras et il ne faut pas mollir sur les appuis. Derrière, ça pousse sans cesse.
Les mecs sont furieux. Merde, il reste quelques bornes les gars (je ne me fait pas de soucis, par expérience je sais que je vais en récupérer un paquet sur la distance).
Passage à proximité de la roche cintrée, puis de la marre aux sangliers. Puis sortie et direction bois de Lestrézec.
Les sous-bois sont humides et sombres à cette heure-là et il faut faire attention aux racines glissantes et aux pavasses qui jalonnent les chemins.
Sur une montée pas trop large, je me loupe et glisse dans le bas-côté. Je veux repartir, mais je me rends compte qu'il y avait une fille d'impatients derrière moi qui sont bien décidés à ne pas me laisser un seul espace pour m'incruster. Ben oui, moi je monte au couple, ça crée quelques bouchons chez les « furieux » du chrono.

En fin de file, je vois mon Tarla et mon Hugues !! Ben, je les aurais passés sans m'en rendre compte, nez dans le guidon ? Nan, aucune chance. On ne joue pas dans la même cour, et je n'ai pas cette prétention. Ce n'est pas parce que j'ai choisi de faire le 120 que je suis devenu un « costaud ». Je suis juste têtu !!
Sur mon interrogation, Tarla me dit que j'ai dû louper la petite boucle dont on nous avait parlé la veille. Je confirme. D'après lui je n'ai pas perdu grand-chose, ça bouchonnait et ne rajoutait rien.
Enfin je peux rembrayer. C'est à ce moment que Je vois aussi mon Benoit avec quelques Marsiens qui montent tous au train. Je prends la suite.
Je pensais que le premier ravito était à 15 bornes. Ben non. Il sera à 20 !!

Entre temps j'ai eu le temps de repasser Benoit sur une ligne droite où j'ai pu me rassurer sur l'état de mes jambes. Elles sont réactives malgré la charge. C'est bon signe.
Bien sûr, ça ne dure pas et il me repasse avec son groupe dès la montée suivante. Je ne suis pas vexé. Je ne fais pas la course et je suis conscient de mes capacités. Le Benoit, même s'il ne semble pas dans sa meilleure forme, est pour moi inaccessible. Sa troupe de Marsiens aussi...

1er ravito à proximité de Kermeur (au niveau des bâtiments agricoles). Je retrouve mes compagnons de souffrance.
Leurs ambitions sont déjà revues à la baisse. Pour Tarla et Hugues, ce sera le 100. Exit la boucle du 120. Ils semblent avoir des doutes sur leurs capacités à terminer étant donné le terrain.
Benoit aussi me confirme qu'il a les jambes un peu lourdes. Moi, je reste sur mon objectif.


Les kilomètres s'enchainent et les difficultés aussi. La partie la plus au nord est atteint au kilomètre 25 après s'être tapé du dénivelé à gogo.
Le ravito 2 se pointe au kilomètre 35, à Roch Lédan. Je n'y reste pas longtemps et repart vers le Plessis après avoir traversé la D769.
Le parcourt est magnifique, certains passages comme celui le long du cours d'eau « le Quefflêuth » en sous-bois est sublime, mais j'avoue que par moments l'effort prime sur le plaisir.

Cette année nous passons au large de Roch Ar Feunteun et du col du Tredudon. Dommage !!
Les descentes sont techniques mais je les fait à bloc. C'est un bon indicateur de vigilance.
Au ravito 3, à Quilliou Ménez au kilomètre 50, je retrouve à nouveau Benoit (Tarla et Hugues sont déjà loin).

Un problème avec un des gars de son groupe (qui semble s'être pris le pied dans les rayons d'une de ses roues...) les a arrêtés quelques temps et ils ne m'ont repris que plus tard.
Contrairement aux 2 premiers ravitos, je fais la queue pour prendre une salade de pattes. J'ai besoin de sucres lents.
Arrivé devant le plat, plus de pattes !! Le gars mets des carottes à la place !! Est-ce que j'ai une tête à bouffer des carottes pendant un 120 bornes !!
Je me rabats sur du taboulé et m'en vais m'assoir avec le groupe de Benoit pour un petit pic-nic au soleil.

fredhloic2

Mario et FredH nous rejoignent enfin. Tout à l'air de se passer correctement pour eux.
Je les vois tous s'empiffrer de charcutaille alors que moi je n'ai que cette petite portion de taboulé et un morceau de pain. Pour moi, même si j'adore ça, la charcut ne fait pas partie du régime adéquat. Ça n'apporte rien au niveau nutritionnel pour m'aider à tenir.
En fait, pendant l'ensemble de la rando je ne me serais nourris globalement que de quartiers d'oranges et de fruits secs, et par contre copieusement hydraté.

Après le ravito 3, commence la boucle du 120.
Bien qu'encouragé par les autres à bifurquer sur le 100 (pas bien de vouloir décourager les copains...), je m'en tiens à ma décision première et m'engage direction ouest sur le 120 qui va contourner très au large le Bois de la Roche. J'ai murement réfléchis et je pense sincèrement que mon physique devrait tenir et surtout j'ai un moral de fou. Quand j'ai décidé un truc, il me faut vraiment un vrai pépin (mécanique ou physique) pour y renoncer.

Je ne reverrais plus mes copains avant le retour chez Alain...Seule la partie du club des Marsiens qui a décidé de faire aussi le 120 va « m'avaler » durant la boucle. Je ne les reverrais plus non plus.
La boucle est dure mais belle. Je la préfère dès le début au reste du parcourt déjà fait. Descentes dans une nature plus dégagée par endroits et moins physique par d'autres et quelques portions sur le bitume qui me permettent de récupérer un brin.
Juste avant le ravito 4, on revient enfin dans les Monts d'Arrée en direction de Roc'h Trévézel, que nous n'irons malheureusement chatouiller que de loin (peut-être pour éviter la collision avec les autres circuits. Dommage). Au lieu de ça nous longeons la D764 avant de remonter vers Ty Coz. Le ravito est au kilomètre 70. La dernière montée est dure.

Juste après nous récupérons les circuits du 100, 90, 80 et 70 (de tête).
C'est beaucoup plus roulant !! Nous faisons de la lande caillouteuse pendant environ 2 kilomètres en contrebas de Roc'h Bichourel et Roc'h An Hadenn avant d'entamer la seconde boucle du 120 en direction du lac du Drennec. A croire que le 120 a été prévu pour ça, je retrouve immédiatement la succession de montées et de descentes qui fusillent les pates...
Cela fait un bout de temps maintenant que ma cuisse gauche présente des phases de crampe et c'est elle qui gère mon effort. Au niveau du moral, tout va bien.
La boucle fait un peu plus de 10 km au terme de laquelle nous récupérons définitivement les circuits du 90, 80 et 70.

Jusqu'à l'arrivée, ce sera beaucoup plus roulant, a part la montée vers le ravito 5 au kilomètre 85 dans les carrières en montant vers Menez Kador.
Au ravito il ne reste plus grand-chose à manger et on sent que les volontaires ont hâte de rentrer chez eux. Moi, je ne suis pas encore rentré.
La fin de la montée après le ravito est terrible. J'en fais une partie à pieds.
Arrivé en haut, j'envoie un message à Tarla pour lui dire où j'en suis et de ne pas m'attendre (je crois que c'est déjà ce qu'ils avaient prévu).
Roc'h ar Goaliner, Chapelle St Michel.


tarla huguesA partir de là, ce sera du classique autour de la réserve St Michel via Roc'h Cléguer. Par contre je ne me rappelle pas être passé si proche de l'eau les autres éditions.
Le dernier ravito arrive peu après le 100ème kilomètre. Mon GPS s'est mis en économie d'énergie depuis quelques temps (il doit trouver le temps long...) et je n'ose pas y toucher. Je veux qu'il continue à enregistrer jusqu'au bout.
Je n'ai donc plus d'indications. Je sais qu'il reste environ 20 bornes, plus les quelques kilomètres jusqu'à chez Alain, que je me fais un point d'honneur de faire. Je navigue en aveugle sur mes constantes vitales (là j'en fais un peu trop non ?....). En fait je n'ai plus mon retour cardio, or je ne fonctionne qu'à ça. Pas le choix que de m'en passer. En fait ce n'est pas si grave, cette portion est plutôt roulante. On traverse la Lande.

A la plongée vers Huelgoat, ça commence à sentir bon (la pensée de l'apéro à venir est un puissant stimulateur...).
On longe le camping, et en remontant vers le stade, j'entends le rire gras et probablement déjà (encore ?...) alcoolisé de Michel. Il faut que je rentre vite....
Comme à son habitude, l'organisation a décidé de nous achever avec une succession de montées dans la ville. Je trouve ça inutile et cruel !!

Ça y est, le stade. Putain, je l'ai fait !!
Pas le temps de s'arrêter prendre un casse dalle ou boire un coup. Les autres m'attendent.
Je repars direction chez Alain et je croise en chemin la camionnette avec FredH et Tarla. En me voyant ils sont morts de rire. Ben oui, je suis toujours vivant.
Il me restait du jus (si, si...) alors j'appuis un peu plus fort. Ils prennent mon aspiration mais n'arriveront pas à me passer avant chez Alain.
C'est bon, j'ai le droit de m'arrêter.
Mes deux potes ont la gentillesse de laver ma fidèle monture qui aura été parfaite tout le long pendant que je file prendre une douche. A l'apéro !

Après les félicitations de tout le monde (ça me touche particulièrement parce que ça vient des costauds du club et qu'ils précisent qu'ils ne l'auraient pas fait. Ça va, ce physique de rêve n'est pas qu'une belle enveloppe, il tient aussi la route !! )
J'y vais quand même mollo sur l'alcool. 2 Ricards et pas de vin pendant le repas. Je viens de mettre une claque à mon pauvre petit corps et je prends mon temps pour voir comment il réagit à la redescente. Je me rends compte que j'étais en début d'hypoglycémie mais, comme d'habitude chez les Ropars, le menu est loin d'être frugal et je reprends des forces vite fait.
Charcuterie, œufs durs mimosa, rôti de bœuf avec patates sautées au beurre et haricots verts, fromage et tarte glace.
Bizarrement je ne pense pas à prendre mon digestif.

Mes compagnons d'effort sont fourbus et ne veulent pas que la soirée s'éternise. Et pis, je n'ai pas mes compagnons de beuverie. Je suis orphelin !!
Je dois me tenir. Quand tu te torche tout seul, c'est triste. Je compte sur la petite sortie d'après repas pour me refaire.
Mais, pour une fois, ce qui s'est passé à Welwat peut être dit. Il ne s'est rien passé !!Philippe, au secours, on a laissé rentrer des gens qui ne boivent pas en Bretagne. Tout fou le camp !!
Quand, à la commande j'ai entendu, un déca et un Schweppes, j'ai pris peur. J'ai bien senti que ça allait être moins festif que les éditions précédentes.
Pour les autres, 2 bières chacun et au lit.

Là encore, j'aurais dû boire !! Je le savais, j'aurais dû boire. J'avais pris soin d'écarter le ronfleur de la veille pour le mettre dans la chambre avec ceux de son espèce mais, il était dit que je serais maudit jusqu'au bout.
Celui qui restait m'a fait un concert une bonne partie de la nuit (pas de nom, n'insistez pas....)
Je l'ai même enregistré pour ne pas que l'on me traite de mytho et me suis bien sûr charger de le faire écouter à tous le lendemain.
Autant dire que sur le chemin du retour je n'ai rien eu à envier au récital de notre ami « dormeur » de l'année dernière. J'ai épousé la forme de la banquette arrière pendant une bonne partie du chemin. Le ronflement du moteur ne m'a pas gêné...

Enfin, vivement l'année prochaine que l'on remette de l'ordre dans tout ce laissé aller et qu'on puisse enfin redire que « tout ce qui se passe à Welwat reste à Welwat ».


La trace GPS de Loïc du 120km

Commentaires  

#7 breizhrider 25-10-2014 09:35
Mario, ça ne va pas, il faut que tu modifies quelque chose :D . J'ai du couper mon commentaire en deux !! Tu connais ma capacité à synthétiser et faire des commentaires très courts !! :P Je me sens bridé !! :sad: :D
#6 breizhrider 25-10-2014 09:33
Mais sinon, pour les plus "chauds" d'entre eux, ils peuvent toujours venir s'amuser avec nous sur notre terrain de jeux. A Ballancourt on a l'accueil facile et on accepte tout le monde sans préjugé, même des Marsiens avec des couleurs à chier :lol: Et même, tellement on est gentil, on pourrait leur prêter un vrai maillot avec de belles couleurs pour éviter que le leur n'énerve nos chasseurs qui sont un petit peu susceptibles (à jeun...) et que le manque de goût vestimentaire énerve... :P A part ça, quand je me serais assez reposé le foie et chauffé les jambes (parce qu'en ce moment je suis plutôt dans la phase excès en tous genres sauf sportif :D ), je veux bien venir les "titiller" sur leur terrain...
#5 breizhrider 25-10-2014 09:30
:D Mdr. Même pas peur. De toutes façons on sait depuis longtemps que les Marsiens n'existent pas. Ils ont envoyé des sondes partout et ils n'ont rien trouvé. Alors ceux dont on parle seraient-ils une grosse arnaque ?!!.... :P
Honnêtement, je reconnais que, de tous ceux que j'ai croisé sur le circuit, à part au niveau boisson je ne suis pas à leur niveau (côté vtt). Ce n'est pas parce que j'ai fait le "gros" circuit que je suis devenu bon !! Maintenant, qu'irais-je faire à Nantes, hein ?!! Si je devais bouger dans le coin, j'irais un tout petit peu plus loin, où on trouve de vrais Bretons.... :P
#4 Mario 18-10-2014 10:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Ben :

Bon, depuis, ça se lâche ici, sur le côté Breton, sur le côté vintage du maillot Ballancourtois, même sur l’agressivité des couleurs du site !!!

Pour des sportifs qui aiment bien boire, le rouge ne devrait pas les déranger, bien au contraire... Bah, de la jalousie tout ça !
PS: pas de risque pour moi de me faire muter sur Nantes ;-) encore moins maintenant... Pour Nice, aucun soucis, prêt à partir tout de suite !!!!
#3 Ben 17-10-2014 19:57
Ben il avait posé combien de jour de vacances le père Loïc pour 1.se reposer... 2.rédiger son roman photos ?! :-*
En tous les cas, Loïc, j'espère que tu feras pas comme moi et que tu te feras pas muter un jour sur Nantes !!
Non bah... moi je dis ça, mais il t'attendent au coin d'un single les Marsiens !!
Faudrait que tu te trouves un autre club, avec un maillot plus... maillot, et des lascars plus... heu moins... Bretons !! :-*
Bon, depuis, ça se lâche ici, sur le côté Breton, sur le côté vintage du maillot Ballancourtois, même sur l’agressivité des couleurs du site !!! Cherchez un peu l'objectivité dans tout ça !
Ah mon Loïc... prochaine mutation préfère Nice à Nantes !!! ;-)
#2 carlos 02-10-2014 18:41
ce récit est une merveille qui donne envie de ce faire du mal sur 120 km c'est curieux non !!
respect Loïc
#1 Hugues 01-10-2014 18:31
Merci Loïc pour ce récit. J'ai eu l'impression de revivre ce WE super sympa en 10 min de lecture! ET encore félicitations pour le 120 km. Surtout n'oublies pas les boules quies l'an prochain!

Pour poster des messages, vous devez être enregistré sur ce site...